0 comments

Le touriste averti que vous êtes ne manquera pas de goûter à la gastronomie locale, occasion inouïe de passer un moment agréable et de connaître davantage les traditions, non seulement culinaires, mais aussi culturelles de Séville.

En effet, les plats sévillans en disent long sur les mœurs de ses habitants. Citons par exemple les recettes de Carême, à l’image de l’importance rendue à la Semaine Sainte sévillane. Appréciez à cette occasion les plats de poisson, comme la morue aux tomates, ou encore la traditionnelle recette d’épinards aux pois chiches et cumin.
C’est aussi pendant la Semaine Sainte que se préparent les torrijas et pestiños, douceurs au vin et au miel qui rappellent l’influence arabe de l’Al- Andalus.

Une cuisine méditerranéenne

L’huile d’olive vierge est la principale invitée à la table des sévillans. Vous la retrouverez dans les salades, les fritures et même au petit-déjeuner sur une tartine. Ce n’est pas anodin si les sévillans l’appellent affectueusement « l’or liquide ».
Parmi les richesses culinaires de la région, nous apprécierons également la grande variété de fruits et de légumes. Le rafraîchissant gazpacho en est la preuve : cette savoureuse et traditionnelle soupe de tomates regorge de soleil, l’allier indiscutable de la gastronomie andalouse.
Grâce à la proximité des côtes de Huelva et de Cadix, le poisson est un produit phare.
La spécialité : le poisson frit.
Côté viandes : la queue de taureaux, les joues de porcs ou encore les plats de gibiers en sauce raviront vos papilles.

Votre visite à Séville ne pourra se faire sans commander une assiette de jambon ibérique, produit unique au monde ! D’ailleurs, savez-vous que le petit-déjeuner typique de Séville consiste à déposer une fine tranche de cet exquis jambon sur une tartine d’huile d’olive ?

petit dejuner seville

Pour goûter un peu à tout, commandez les fameuses « tapas ». Cette manière conviviale de partager des petites parts de différents plats fait partie des habitudes sévillanes.

En apéritif, optez pour des vins de région comme la Manzanilla de Sanlucar ou le Xéres. Il est vrai aussi que la bière locale, la Cruzcampo, reste un breuvage également très apprécié, surtout en été, par les sévillans qui se vantent de la servir très froide.

Interpellez le serveur et demandez «  ¡ una caña ! », verre de 25cl.

« Et la fameuse paella espagnole ? », demanderont certains. Attention : à Séville, la paella peut malheureusement servir d’attrape-touristes. Bien qu’ambassadrice de la gastronomie nationale, la paella est une spécialité de la région Valencienne.

Et pourtant, vous serez étonnés de savoir que le département de Séville est le premier producteur de riz d’Espagne. Grâce aux marais du Guadalquivir, les communes environnantes de la capitale, comme Gelves, Coria ou encore Puebla del Río, vivent de la riziculture. Dès lors, beaucoup de restaurants sont spécialisés en plats de riz et se targuent d’une très bonne réputation. Les sévillans s’y rendent le weekend pour partager de grandes «  paella locales » en famille face au fleuve.

Ainsi, une fois n’est pas coutume, Séville nous offre un éventail riche et varié de plaisirs, cette fois-ci culinaires.

About the Author

Related Posts

Découvrez notre classement des cinq meilleures adresses de Tapas de Séville. Dégustez des tapas...

Si vous êtes de passage dans la capitale andalouse au mois de septembre, la « Bienal  flamenco »...

Une chaude après-midi s’achève et vous émergez de la sieste, prêts à reprendre le pouls de la ville...

Leave a Reply